A vos ciseaux, coupez!!

Dossier technique du mardi

Reporter un patron sur le tissu

Le choix du tissu :

La clé d’un projet de couture réussi réside dans le bon choix du tissu en fonction du patron que l’on a choisi de coudre.

Je trouve judicieux de rester modeste et de choisir un tissu que l’on sait travailler, en commençant par les différents tissus en coton, !

Le choix des tissus et la façon de les travailler a été développé par l’excellente Christelle Beneytout dans son livre ‘Guide des tissus par projet de couture»

Dommage qu’il ait été réalisé avec un fournisseur de tissus qui méprise les petites enseignes comme la Boutik’ – petit coup de gueule personnel

Lorsque nous nous décidons pour LE tissu,

Impératif : déterminer d’abord le sens du « droit fil » !! Cette indication figure sur toutes les pièces du patron que l’on a relevé ou découpé,

Un tissu est constitué de deux fils qui s’entrecroisent. Si vous observez de près un tissu, vous apercevrez des fils qui sont parallèles aux lisières et d’autres qui sont perpendiculaires aux lisières. Les premiers sont les fils de chaine tandis que les seconds sont appelés fils de trame

Ainsi le tissu a deux sens – (explications tirées du site « petit citron ») et l’élasticité du tissu est différente suivant le sens du « fil »

lisiere

Il faut donc impérativement placer les pièces du patron dans le sens indiqué.

Le plan de coupe

Les explications des patrons comportent parfois un « plan de coupe », bien utile pour éviter les prises de tête!

Plan de coupe Top Tilda la Maison Victor

Lorsque rien n’est indiqué, c’est à nous de le créer, soit avec une maquette papier, soit en étalant le tissu sur une grande surface : la table de la salle à manger en général !!

Il faut alors être attentif au sens du tissu s’il a un motif, ou au sens du « poil » pour certains tissus comme le velours

On peut également s’appliquer sur les raccords, vous vous souvenez de la chemise à carreaux dans cousu main ?!!

oriane-fait-une-tres-belle-chemise-pour-homme

Le plus souvent, les patrons sont toujours dessinés à moitié et c’est nous qui, en pliant le tissu en double, endroit contre endroit, coupons le patron en entier. Un pliage différent du tissu permet parfois d’économiser du métrage, ce qui est toujours intéressant :

Positionnement « classique »/ Positionnement adapté

plan-de-coupe-du-patron

t-plan_de_coupe__conomique

 

 

 

 

 

(Cliquer sur les images pour accéder aux sites d’origine)

Les parties devant venir sur le pli du tissu doivent être placées contre le bord du pli, de manière à obtenir une deuxième partie symétrique en découpant.

Et si vous ne pliez pas le tissu en deux, faites attention de bien distinguer les pièces gauche et droite, vous devrez placer vos pièces en miroir sinon vous risquez de couper deux fois la même pièce.

Qui ne s’est pas retrouvé un jour avec deux pièces identiques et donc inutilisables ?!!!

L’épinglage

Un fois le plan de coupe établi, il faut épingler les pièces du patron sur le tissu en évitant de faire des plis.

Astuce de Souki et Mélina : Si le tissu glisse poser le sur un tissu en coton ou en toile de lin et poser dessus des livres ou des poids pour le maintenir en place.

Utiliser des grosses épingles pour les tissus très épais, et fines pour les tissus fins.

Les fameuses pinces magiques seront bien utiles pour les tissus enduits, les épingles laissant des traces de trous pas très jolies.

Le traçage

Les pièces épinglées sur l’envers du tissu, il faut maintenant tracer leur contour, et la marge de couture le cas échéant – avez-vous pensé à regarder si les coutures étaient comprises dans le patron choisi ? (S’il s’agit d’un patron tiré d’un livre, l’indication se trouve dans les explications du début du livre)

Souvent la marge de couture recommandée est de 1cm voire1.5cm ; cela correspond à une nécessité d’ajustage ultérieur…ce qui n’est pas toujours le cas pour les patrons actuels

couturometre

Je préfère pour ma part prévoir la largeur du pied de biche, environ 0.75cm ; mais je respecte toujours la marge recommandée sur le patron pour les ourlets

Avec l’habitude, je coupe « à l’œil’ », il faut toutefois privilégier l’utilisation du couturomètre pour plus de précision ;

On fait donc un 1er tracé autour du patron, le plus près possible du papier, et un deuxième tracé qui guidera la coupe

J’utilise pour ces tracés ma craie Clover que j’apprécie tout particulièrement pour la finesse de son trait

G_pim_13_1445407485

 

Certaines élèves des cours de la Boutik’ préfèrent le critérium-craie de Bohin,

SMALL_porte-mineetcraie-20140708092807

A proscrire : le feutre bleu qui s’efface à l’eau : il s’efface aussi à l’air avec le temps, et pour la maman bien occupée que j’ai été, je me suis souvent retrouvée sans aucun tracé après quelques jours sans couture…

A éviter également : le fameux bille d’une grande marque de papeterie qui s’efface au fer, il laisserait parfois des traces blanches style « javel » sur certains tissus.

Reprenons notre tracé : On reporte également sur le tissu tous les « indices » notés sur chaque pièce de patron

La coupe

Il est beaucoup plus confortable de couper avec des ciseaux de qualité et bien affutés, la coupe sera ainsi plus rfacile, plus régulière et surtout plus précise.

S’ils sont beaux, c’est encore mieux !

ciseaux-frou-frou-fleurs

 

Le tissu doit rester bien à plat, évitons donc de tourner le tissu pour couper.
Ne pas couper le tissu par-dessus des épingles, elles abimeraient les lames des ciseaux .

(Réserver ces ciseaux pour la coupe du tissu : donc planquez les afin qu’ils ne servent pas aux jeunes bricoleurs (ni aux plus âgés !)et restent affutés !!)

A venir : l’assemblage

———————————

L’indice du jour :

68c9bd7094537004483b17b2664010b8

 

1 thought on “A vos ciseaux, coupez!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *